23 Déc

Publicités

Meet & Seat: avec KLM, je choisis mon voisin de vol

21 Déc

11 heures d’avion. Vous auriez préféré être assis à côté du beau mec (ou de la jolie fille) en 24B plutôt que des trois enfants qui vous hurlent dans l’oreille alors que vous essayez désespérément de dormir?

Ce sera bientôt possible grâce à KLM. Les détails ne sont pas encore connus, mais ce que l’on sait, c’est que la compagnie aérienne néerlandaise est en train de développer un outil qui va permettre en 2012 aux passagers de choisir leur voisin de vol via leurs profils Facebook et LinkedIn. L’idée, c’est que les passagers qui s’enregistrent en ligne auront la possibilité d’accéder aux autres profils et ainsi choisir leur voisin de vol en fonction de leurs affinités professionnelles ou personnelles.

KLM n’est pas la première compagnie à mettre en place ce genre de système via les réseaux sociaux. Malaysia Airlines propose déjà à ses passagers de pouvoir savoir si l’un de ses amis Facebook est enregistré sur le même vol.

Un système alléchant mais qui reste controversé, à l’image de la compagnie AirTroductions, qui a du arrêter ce service en 2006 devant la réaction de la presse.
Le sondage mis en place par Fox News révèle en tout cas que plus de 43% des votants préfèreraient ne pas choisir leur voisin de vol.

Andrej Pejic, un mannequin homme qui pose pour de la lingerie féminine

20 Déc

La marque néerlandaise Hema a osé un choix plutôt audacieux. Pour vanter les effets de son soutien-gorge push-up dans sa nouvelle campagne de pub, elle a fait appel à un top model d’un genre particulier, puisqu’il s’agit d’un mannequin homme.
Pose sexy, cheveux longs, blonds, moue ultra féminine, impossible à première vue de distinguer qu’il s’agit en fait du top serbe de 20 ans Andrej Pejic. Seule la mention en bas de l’affiche peut interpeller les férus de mode qui reconnaîtront le mannequin androgyne.
Le message est simple et très efficace: avec le soutien-gorge push-up de Hema, même les hommes peuvent avoir un magnifique décolleté plongeant.
Bien qu’Andrej Pejic n’ait « jamais pensé avoir assez de poitrine pour faire une pub pour un soutien gorge », il s’est crée un nom dans la mode en défilant aussi bien pour la collection homme de Paul Smith qu’en femme pour Jean-Paul Gaultier et fait partie d’une nouvelle génération de mannequin transgenres qui affolent les créateurs.

Tu sais que tu vis depuis longtemps aux Pays-Bas quand…

16 Déc

Une amie m’a fait partager ça, et j’ai trouvé ça tellement vrai !
Je me suis dit que ça plairait aux expats, et que ça donnerait un petit aperçu de ce qu’est la vie ici à tout ceux qui sont encore en France 🙂

You know you’ve been in The Netherlands for too long when…
On July 15, 2011, In Living in The Netherlands, The Netherlands, Uncategorized, By admin
1/ You have a bike
2/ You even know how to brake using retropedaling
3/ Walking from your faculty to the cafeteria has become unimaginable. You take your bike, even if it’s for 50meters
4/ Eating 7 slides of bread for lunch doesn’t scare you anymore
5/ By the way, you stopped eating warm lunch. You just eat bread
6/ You know what a kroket is, and you learned to avoid the orange ones
7/ It doesn’t surprise you anymore to eat at 18:30
8/ You drink beer
9/ You got used to trance and electro music
10/ You don’t cheat on the train, because controllers are EVERYWHERE
11/ When the cafeteria is crowed, you line up neately with the others
12/ You used to use cash all the time, but now you have a pin card
13/ You think ducks are cute
14/ As soon as the sun pops out, you make a barbecue, even if it’s 10°C outside
15/ You think 15°C is warm
16/ You know winter stops in May, and not March as everywhere else
17/ You don’t remember what a moutain looks like
18/ You still don’t know how to speak Dutch. But your English has improved
19/ You know what Surinam is. And where it is
20/ You never go out without your bike lights
21/ You think butter in a bottle is normal
22/ You know that all the guys are in Delft. And the girls, everywhere else, especially Leiden
23/ You go to Leiden on Saturday
24/ You’ve been to a flower park, and thought it was cool
25/ You’re ok with having only one flavour of ice cream (the white ones)
26/ You don’t even bother to ask “do you speak English?”, you just speak English right away
27/ When you go to the cinema, you are ok with being told where to sit
28/ And you wouldn’t dare sit anywhere else
29/ You have finally accepted the fact that Gouda is cheese
30/ Paying 6€ for a meal in the cafeteria seems normal
31/ You know how to repair a bike
32/ You eat potatoes at least once a day
33/ You always check the weather before leaving home
34/ You know what it is being late and having to wait for a boat to cross the bridge
35/ You can drink milk at any time of the day
36/ Sometimes, you only drink milk as lunch
37/ You have tried karnemelk at least once
38/ You start liking dropjes
39/ For you something sweet means straubwaffels
40/ Spring means flowers blooming and construction sites opening up all over the place
41/ Being tall gets a new meaning
42/ Blonde is back to being a hair-color, not a concept
43/ You have 4 seasons in one day
44/ You can start a mail to your teacher who happens to be a doctor by “yo, wassup doc” (exaggeration can get the message through)
45/ You think that paying to use the toilets is normal
46/ You know that kapsalon is not a typical turkish dish, but a hairdresser
47/ You start to think that the strange position of the hole in the WC is not that disgusting
48/ You find it easier to find a good joint that a good coffee
49/ You have the AH bonus card
50/ Your windows have no curtains, and you don’t care
51/ If your windows have curtains, you don’t use them, and just don’t care who might be looking at you
52/ For you, light rain is not rain
53/ Professors write a “well done” comment in your assignment and still grade you with a 6
54/ You can drink beer in the cinema (good)
55/ 10°C is warm enough to wear a short or mini skirt
56/ You can ride your bike in the rain, wind and even snow
57/ Guys are very cute
58/ You can ride your bike wearing skirt (if you’re a girl), a suit or even high heels (if you’re a girl)
59/ When you start having strong opinion even if you vaguely know the topic
60/ When you “wash” the dishes with soap without rincing them
61/ “Alstublieft and dank u wel” are the only dutch words you know
62/ You aren’t surprised anymore that the disco closes at 4 (but it still pisses you off)
63/ You learn to bike without using your hands on the handle
64/ You go to the market and you only buy the stuffs that fit in your bike
65/ Riding a bike and driking coffee/smoking/eating lunch at the same time is not a problem any more
66/ You reformulate the saying “if you drink, don’t drive” by “if you drink, don’t ride”
67/ You’ve been asked where the coffeeshop is
68/ You start wearing orange during soccer events, even when you’re not Dutch
69/ You get used not to use napkins when eating. You just eat dirtily.
70/ You know what GVD stands for
71/ You can never predict the weather and can not believe the weather forecast anymore
72/ You wait for the light to go green before crossing the street, even if there is no car
73/ You sometimes eat only with a spoon
74/ You tried fried fish from the caravans at least once
75/ You clap the lecturer (just because he’s been speaking for 2 hours)
76/ You run to Albert Heijn at 21.55 to get some beer for the party that night
77/ Trees planted in straight rows/ aka the forest/ seems normal
78/ You think you understand why they don’t serve coffee at coffeeshops (but you’re not sure yet)
79/ You steal a bike at the station because the night before someone stole yours
80/ You think it is okay to eat multicoloured sprinkels on bread for breakfast
81/ You use 9292ov.nl to go to the supermarket
82/ You know that the wind blows in your face regardless of the direction in which you are biking
83/ You don’t even try to park in an unauthorised area just to ‘pick something up in 5min’, because you know you will get a ticket in 30 seconds
84/ When you move out of your rental apartment, you know you might have to take the floors with you
85/ Stepping in doggiepoo on the sidewalk becomes almost a daily thing
86/ You end up eating super greasy food at 5am at FEBO or ALEV (Delft)

Dutch Junk Food
87/ And after that, you manage to bike home still completely wasted and go to class at 8:45
88/ You need an appointement to talk with your friends. Or your mother
89/ You enjoy making tourists jump off the bike path
90/ You paid more for the lock of your bike than for the bike itself
91/ Real bread? You’ve made your peace with it. It doesn’t exist
92/ You know that the Netherlands doesn’t have a special dish. They just fry everything
93/ You know getting a couch will be difficult because it doesn’t fit through the door. Windows maybe?
94/ You’re ok spending Queen’s Day in the train because people are walking on the rails
95/ Jaap, Joost and Jeroen are the names of most of the Dutch guys you know
96/ When the sun pops up all your Dutch friends are wearing beach flip flops
97/ Dutch people ask you why don’t you speak Dutch?
98/ You still don’t speak Dutch but watch silly Dutch TV shows like Take me out and Single
99/ You have been in a relationship with at least one Dutch person
100/ You are used to people bumping into you abruptly on the street, yet never saying sorry

Source: http://www.perfectgroup.com/blog/2011/07/you-know-youve-been-in-the-netherlands-for-too-long-when/

Le dessert glacé de Noël: Kiki van Eijk pour Häagen Dazs

16 Déc

Noël, c’est dans une semaine!!
Si comme moi, vous vous y prenez toujours au dernier moment, voici une petite idée dessert qui risque de faire son effet et qui change de la bûche traditionnelle!

Comme toutes les années depuis 4 ans, la marque de glaces américaine Häagen Dazs fait appel au moment des fêtes, à des designers du monde entier pour élaborer un dessert glacé très particulier.
Après le groupe d’artistes 5.5 Designers, qui avait l’année dernière créé un Iceberg parfum Vanilla, c’est la jeune designer hollandaise Kiki van Eijk qui prend le relais pour nous proposer une très belle fleur de glace déclinée en deux versions:
Dans la première, la Macadamia Nut Brittle et le sorbet Mango entourent un confit aux fruits de la passion, posé sur des perles craquantes de caramel, le tout sur un moelleux biscuit aux noisettes.
L’autre version est un mariage des deux crèmes glacées Caramel Biscuit & Cream, Speculoos et Vanilla avec un onctueux cœur de caramel, sur un lit de praliné feuilleté….
Lekker!

Pour 8/10 personnes
En vente jusqu’au 8 janvier 2012 dans les boutiques Häagen-Dazs
Prix : 43€
Site Internet : www.haagendazs.fr

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Donner son sang

15 Déc

Donner un peu de son temps, un peu de son sang pour sauver des vies.
En France, il existe un seul organisme public collecteur, présent sur tout le territoire, L’établissement Français du Sang, qui accueille les donneurs sur plus de 153 sites fixes et 40000 sites mobiles. Avant chaque prélèvement, chaque donneur remplit un questionnaire permettant de savoir s’il est apte à donner son sang et effectue une courte visite médicale.

Aux Pays-Bas, Sanquin est l’organisme chargé de collecter les produits sanguins. C’est une organisation à but non lucratif, fruit de la fusion de la Banque du sang néerlandaise et de la Croix rouge néerlandaise, qui fonctionne globalement de la même façon que l’EFS.
Comme en France, mais contrairement à la Suède, l’Allemagne et la Norvège, les donneurs ne reçoivent aucune rémunération financière pour leurs dons.
Pour pouvoir donner son sang aux Pays-Bas lorsqu’on est étranger, il faut d’abord parler anglais ou néerlandais. Il impératif de bien se comprendre pour éviter tout problème.
On s’inscrit en ligne sur le site de Sanquin, puis on reçoit une lettre de confirmation ainsi que des livrets de présentation. Ensuite ils contactent le donneur pour fixer un rendez-vous en vue d’une visite médicale. Une fois la visite effectuée, ils recontactent le donneur pour lui fixer un deuxième rendez-vous, où il pourra cette fois donner son sang, son plasma ou ses plaquettes. A chaque don, une nouvelle visite médicale est obligatoire.

Comme en France, les hommes peuvent donner leur sang 5 fois maximum par an, les femmes 3 fois. Un demi-litre de sang est prélevé à chaque fois et une collation est prévue à la fin du don.

Je donne au lieu de jeter…

14 Déc

Lorsqu’on pense expatrié, on a souvent tendance à y associer bonne situation et familles aisées. Mais de plus en plus, certains de ces expatriés se retrouvent dans la difficulté.

Lors des fêtes de Noël, certaines grosses entreprises offrent des cadeaux à leurs salariés. C’est le cas de l’entreprise de mon chéri, qui lui a envoyé une boîte remplie de petits cadeaux. N’ayant pas d’enfants, la plupart de ces objets ne sont pour nous d’aucune utilité donc je me suis dit, au lieu de jeter, on va les donner!
Après quelques recherches sur Internet pour trouver une association caritative, infructueuses, je décide de contacter le consulat, qui m’oriente vers la Société Française de Bienfaisance aux Pays-Bas. Sa vocation est de venir en aide aux Français en difficulté établis aux Pays-Bas. Ceux-ci, de plus en plus nombreux, sont confrontés à la barrière de la langue, que la plupart de ne parle pas, et à leur statut, qui ne leur permet pas de bénéficier d’aides sur le territoire néerlandais.

J’ai donc donné tous les cadeaux, ainsi que de petites choses inutilisées à la Société Française de Bienfaisance. Pour moi, cela ne change rien, et pour ceux qui les recevront, ça fera beaucoup de bien!

En ces temps difficiles, un peu de solidarité est toujours bienvenue!

Rendez vous sur leur site internet pour savoir comment donner:
http://sfb-paysbas.nl/index.php

Choisir une Assurance Santé

8 Déc

C’est la règle n°1 lorsque l’on arrive aux Pays-Bas. Depuis 2006, quelque soit sa situation professionnelle, quiconque vit sur le sol néerlandais doit obligatoirement souscrire à une assurance santé (zorgverzekering).
Ce nouveau système a été mis en place pour éviter qu’une partie de la population (2% étaient concernés avant la loi) ne soit pas assurée.
Avant 2006, il existait différents régimes d’assurances maladies:

un système obligatoire (ZFW) qui couvrait les soins élémentaires d’une partie de la population (travailleurs salariés et indépendants dont les revenus ne dépassent pas un certain plafond et les titulaires de pension sous certaines conditions)

les assurances privées

le régime des agents de l’Etat

Désormais, il existe un seul régime pour tous. Chacun doit souscrire à une assurance maladie.
Mais lorsqu’on est expatrié, la première question qui se pose, après celle du fonctionnement de l’assurance maladie, c’est laquelle choisir?

Il y a plusieurs critères à prendre en compte: le prix, la qualité (le service) et les prestations.
Il faut savoir que dans toutes les assurances, il existe systématiquement un Basispakket, c’est à dire un panier de soins de base qui sont les mêmes chez toutes les assurances et qui ont été fixés par l’Etat. Quelle que soit l’assurance à laquelle vous souscrivez, ce panier reste le même. Ce qui va changer, c’est les remboursements annexes, les options.
Par exemple, les frais dentaires ne sont souvent pas pris en compte dans le panier de soins de base.

Pour un panier de soins de base, il faut compter en moyenne une cotisation d’une centaine d’euros par mois.

Bon à savoir: Des outils sont à notre disposition comme les sites de comparateurs d’assurances qui vous permettent de rentrer vos critères et de comparer les différentes polices d’assurances sur le marché. Un excellent outil, qui permet également de bénéficier de réductions sur l’adhésion à certaines assurances.
==> www.independer.nl

Pour plus de détails, rendez-vous sur le site www.cleiss.fr

Les friandises de Sinterklaas

5 Déc

Ca y est, nous sommes entrés dans la magie des fêtes! Avec Sinterklaas, les néerlandais sont les premiers à donner le coup d’envoi le 5 décembre, et ça continue jusqu’à la fin de l’année.
Alors qui dit fêtes, dit chants, dit cadeaux, mais dit aussi….bonne chère!

Sur fond de musique de Noël, j’avais envie aujourd’hui de vous faire partager mon sentiment de culpabilité mais aussi et surtout de plénitude après un repas de Sinterklaas placé sous le signe de la gourmandise.

Aux Pays-Bas, il existe une foultitude de douceurs sucrées presque exclusivement vendues pendant les fêtes, comme les papillotes en France.
Petit lexique gourmand:

Les pepernoten

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Pour ceux qui redoute la cannelle, passez votre chemin car les néerlandais en sont pleins!
Les pepernoten sont de petites boules de biscuits aux épices que les Zwarte Piet lancent dans les maisons avant l’arrivée de Sinterklaas. On trouve donc ces biscuits uniquement pendant les fêtes et on en mange, et c’est bon! Il existe bien sûr différentes versions de pepernoten. Enrobés de chocolat, chocolat blanc, chocolat noir, chocolat au lait, mokka, yaourt, capuccino…, on trouve même des versions « light ». Symbole de fertilité, il se répand dans les maisons comme l’agriculteur lance les graines dans son champ. On retrouve notamment cette image lors du lancer de grains de riz lors d’un mariage.
On évoque même l’idée que les pepernoten symbolisent les pièces d’argent. La légende dit que Saint Nicolas aurait rencontré trois jeunes filles dont le père n’a pas pu payer la dot de mariage et ce qui a conduit les jeunes filles à la prostitution. Le Saint aurait lancé alors une quantité de pièces de monnaie pour les sortir de la prostitution en permettant au père de payer la dot.

Le speculaas


Encore de la cannelle! Le speculaas est sans doute la plus connu des friandises de Sinterklaas. Déjà car elle existe en France aussi sous le nom Speculoos, et qu’on la trouve toute l’année.
Ces petits gâteaux à la cannelle accompagne souvent le café et la aussi, il existe des versions customisées, avec des amandes, ou en forme de Sinterklaas, XXL que l’on casse en morceaux.

Les TaaiTaai

Sans doute le seul gâteau que je n’aime pas…On dit qu’il s’agit de la plus vieille recette de gâteau connue. Il s’apparente un peu à du pain d’épice, avec un arrière goût d’anis. Comme son nom l’indique, le Taaitaai est « coriace », il est difficile à manger.Le plus souvent il se présente sous forme de figurines, du Sint ou de Piet.

Le banketstaaf


Le banketstaaf est en fait une galette des rois, mais en rouleau. De la pâte feuilletée farcie de pâte d’amande. On le passe au four et on le découpe en morceaux…écoeurant mais délicieux!

Les borstplaat

Ces petites pièces de fondant sont composées de 200g de sucre, d’eau, ou de lait ou de lait concentré, ou de crème. Light donc…

Les Chocoladeletters

Les chocoladeletters sont typique des périodes de fêtes. s’agit comme leur nom l’indique de lettres en chocolat indique la première lettre du prénom de la personne à qui on l’offre.
Autrefois, ces lettres étaient faites en pâte à pain et servaient à apprendre l’alphabet aux enfants de manière ludique. Elles servaient aussi de récompense pour les enfants qui avaient alors le droit de la manger.
On dit aussi que ces lettres étaient déposées sur les cadeaux lors de Sinterklaas et permettaient ainsi de savoir à qui ils étaient adressés.
Si certains choisissent des lettres comme le « M » en pensant qu’il y a plus de chocolat que dans le « I », qu’ils se ravisent, si les lettres n’ont pas toutes la même surface, elles ont généralement le même poids.
Justement, la lettre la plus vendue est le « M », parce que beaucopu de prénoms commencent par cette lettres, ainsi que des mots comme « Maman ». Le « P » de « Piet » et de « Papa » et le « S » de « Sint » font partie des lettres les plus populaires. Tous les fabricants ne font pas toutes les lettres, certains laissent tomber les lettres les moins populaires. Le leader du marché, Droste, ne fabrique par exemple plus les I, U, X, Y et Z.
En moyenne, ce sont 12 à 14 millions de lettres qui sont fabriquées chaque année.

Marsepein (pâte d’amande)


Au 8ème siècle déjà, la Pâte d’amande arrivait d’Europe de l’Est. Aux Pays-Bas, c’est au 17ème siècle qu’elle apparait. A l’époque, les jeunes garçons pouvaient le 5 Décembre déclarer leur flamme à une jeune fille en leur offrant un morceau de pâte d’amande, friandise remplacée par un message d’amour envoyé lors de la Saint Valentin.
Aujourd’hui, la pâte d’amande fait partie des incontournables friandises de Sinterklaas.

Le retour du vouvoiement à l’école?

5 Déc

Le vouvoiement n’est apparemment pas une problématique liée à la langue française uniquement.
En néerlandais aussi, il existe un « tu » et un « vous », plus précisément un « je » et un « u ».
Bien que l’utilisation du « U » soit très ciblée, (personnes âgées, volonté de mettre une distance…), elle pose en ce moment une vraie problématique au sein de l’école et de la classe politique. Un questionnement qui m’a fait me sentir un peu en France en lisant la presse la semaine dernière.
Le sujet: le député PVV (extrême droite) Harm Beertema veut rendre obligatoire le vouvoiement des professeurs à l’école.
Le but: rétablir l’autorité du professeur dans des classes où le respect semble se perdre. Comme quoi, les évolutions sont partout les mêmes.
Le tutoiement du professeur est apparu dans les années 60-70, lorsque toute autorité était remise en cause par une société en quête de libertés. Plus de barrières, tout le monde est « pote ».
Selon Beertema, les temps ont changés, nous ne sommes plus dans une quête de libertés, mais dans celle de nouveaux repères, dont fait partie le retour de l’autorité.
Malheureusement, avec Facebook et les réseaux sociaux, les professeurs eux-mêmes entretiennent un rapport « amis-amis » avec leurs élèves, jouent la carte de la proximité. Constatant l’échec de ces méthodes, le député Beertema propose somme toute une motion qui va dans la bonne voie, mais il semble que le rapport de proximité qui s’est installé entre élèves et professeurs soit allé tellement loin, qu’il sera difficile de revenir à un vouvoiement dans les classes qui ne soit pas artificiel.
On peut également se demander si l’autorité d’un professeur est donnée automatiquement par l’utilisation du « vous »…

La Ministre de l’Education Marja van Bijsterveldt trouve en tout cas que la proposition PVV est « une bonne suggestion ». Sans aller jusqu’à imposer le vouvoiement, elle se dit prête à inciter les écoles et les parents à le faire.
La Ministre se dit également séduite par l’idée du SP (Parti Socialiste) d’obliger les pères à venir enseigner dans la classe de leurs enfants une fois par an.